Sensibiliser, accompagner, assembler, valoriser, diagnostiquer, former
Sensibiliser, accompagner, assembler, valoriser,          diagnostiquer, former

Vous ne devrez pas ...

Tondre :

La tonte empêche de nombreuses plantes de se développer. Seules quelques espèces de graminées composent les gazons car se sont les seules plantes qui supportent les passages successifs de la tondeuse et forment ainsi un milieu pauvre en biodiversité.

 

Dés l'instant où on arrête de tondre de nouvelles espèces végétales s’installent progressivement, certaines étaient déjà présentes mais ne pouvaient pas s'épanouir,  d'autres s’installeront spontanément.

 

Ainsi, en exportant vos résidus de fauche (la végétation coupée), vous augmenterez le potentiel de biodiversité de votre Carré

Arroser :

L'arrosage favorise les espèces qui ont le besoin le plus important en eau au détriment d'espèces poussant naturellement sur ce type de terrain. La nature n'aime pas le vide, un sol ne reste pas longtemps sans se faire recouvrir par tout un cortège de plantes : les moins adaptées meurent et laissent la place à d'autres plus résistantes.

Utiliser d'engrais :

A chaque type de sol, une flore spécifique adaptée. Même un sol dit pauvre trouvera un cortège d'espèces adaptées à son milieu. Laissez faire la nature et observez, parfois vous pourriez être surpris.

 

Il y a une plus grande diversité de plantes, d'insectes sur un sol sans intrants. Par exemple, un sol nourri avec des engrais sera bien souvent pauvre en terme de diversité en favorisant les espèces aux besoins les plus importants en azote au détriment des autres.

Semer des graines :

Sur le marché il existe de nombreux mélanges de graines type « prairie fleurie ». Seulement ces mélanges sont bien souvent composés d'espèces horticoles qui présentent un attrait très limité pour les insectes et ne sont pas forcément adaptées à votre terrain. Alors pourquoi ne pas laisser les espèces sauvages se semer naturellement ? Les graines de plantes sauvages se propagent de différentes façon : par le vent, par les animaux ... et ne tarderont pas à s’installer sur votre carré. Et puis quel plaisir de voir apparaître des espèces insoupçonnées !

Utiliser de pesticides :

Il existe 4 grandes familles de pesticides.

 

Les herbicides sont des produits à action immédiate en tuant "les herbes indésirables" ce qui laisse le sol nu et favorise l’installation des espèces exotiques envahissantes qui en l'absence de  concurrence vont occuper l’ensemble de l'espace. De plus certaines espèces ont développé des  résistances à ces produits rendant leur utilisation encore plus dommageable.

 

En utilisant ce type de produit, aucune chance de voir de belles fleurs sauvages dans votre carré.

 

Les anti-germinatifs comme leurs noms l'indique, empêchent les graines de germer. Même si les plantes fleurissent, sont pollinisées et parviennent à produire des semences, celles-ci seront incapables de germer.

 

Les insecticides conçus pour détruire les insectes ravageurs de culture sont tout sauf sélectifs. Vous n'aurez peut être plus de pucerons, d'acariens,  de chenilles de pyrale mais dites au revoir aux beaux papillons et aux myriades d'abeilles butinant à tout va, aux carabes qui se nourrissent de limaces, aux coccinelles et aux chrysopes qui se nourrissent de pucerons et de cochenilles ... De plus ces organismes qui sont à la base des chaines alimentaires, une fois contaminés empoisonnent les hérissons, mésanges et autres insectivores.

 

Les fongicides détruisent les champignons dont certains peuvent être source de maladies. Ces produits sont parmi les plus dommageables, combinés à d'autres produits phytosanitaires ils forment un cocktail fortement toxique.

 

En utilisant des pesticides, on tue une grande diversité d’espèces végétales et animales. Pourtant la nature n’a pas attendu nos pulvérisateurs pour s’en sortir toute seule ! Chaque espèce a son prédateur. Et si on laisse faire les choses, un équilibre se crée très rapidement. Observez bien votre carré : si quelques pucerons débarquent, les coccinelles ne tarderont pas à en faire leur casse-croûte !

Prestations proposées par le CPIE : études liées à la réglementation, inventaires, valorisation et préservation du patrimoine naturel, concertation et médiation, organisation et interprétation de données, accompagement et préconisations...

Le site des espaces naturels

du département :

Nous contacter

CPIE de Haute Auvergne
Château St-Etienne

15000 Aurillac

 

cpie.haute.auvergne@wanadoo.fr

Téléphone : 04 71 48 49 09

Crédit photos : 
CPIE de Haute Auvergne, 
JM Boulard
Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Association CPIE de Haute Auvergne