Sensibiliser, accompagner, assembler, communiquer, transmettre, valoriser, diagnostiquer, former
Sensibiliser, accompagner, assembler, communiquer, transmettre,                                                                                             valoriser, diagnostiquer, former

LE TERRITOIRE Cantalien

Montagnes et collines

Le CPIE est situé à Aurillac au pied des Monts du Cantal.
Autour du Puy Mary classé grand site national et de quelquesJPEG - 147.8 ko autres sommets spectaculaires (Puy Griou - Plomb du Cantal - Roc d’Hoziers...), de larges vallées en auge s’échappent vers la périphérie et drainent les eaux vers les bassins de la Loire et de la Garonne.


A qui sait lire les paysages et les roches toute une histoire volcanique se révèle.
La montagne volcanique offre des paysages de caractère (dômes - coulées - cascades - falaises) et des milieux naturels étagés.
Curiosités géographiques, richesses naturelles mais également bâti rural donnent envie de découvrir la montagne et conduisent aussi à réfléchir à des modes de gestion respectueux du maintien de ce patrimoine.

 

Que dire également de ces plateaux d’altitudes qui témoignent des épanchements basaltiques vieux de plusieurs millions d’années et que sont aujourd’hui la Planèze de St-Flour, celle de Salers ou du Limon.

 

Au Nord Ouest en Artense, au Nord Est vers la Margeride ou au Sud d’Aurillac en Châtaigneraie et s’ouvrant vers le bassin aquitain la montagne a fait place à des paysages de collines recouverts de prairies, forêt et cultures. Nous sommes là sur le socle ancien fait de micaschistes et de granites.

 

 

 

 

Milieux naturels

Les milieux naturels du Cantal sont très variés : massifs forestiers, crêtes et sommets, estives, pâturages, espaces agricoles, pelouses et landes sèches, zones humides... Cette diversité tient au contraste dans les reliefs et les expositions, à la nature des sols... et aux activités agricoles et forestières.

 

Milieux forestiers

Les milieux forestiers sont essentiellement composés de hêtraies ou hêtraies-sapinières en montagne, de massifs à pins sylvestres ailleurs, et de chênaies en boisement plus ou moins homogènes.

Le taux de boisement est proche de la moyenne nationale (28% soit 141 500 ha) ; la forêt est bien présente dans le département et joue un rôle paysager non négligeable.

JPEG - 449.2 ko

 

Milieux secs

Les milieux secs se rencontrent essentiellement sur des buttes calcaires du bassin de Maurs ou près d’Aurillac.
Ce sont des milieux herbacés ras, ou des landes à genévrier ou à buis. On y trouve une quarantaine d’orchidées et des espèces animales méridionales.

 

 

Milieux d’altitude

Crêtes, sommets, et cirques glaciaires

Ils présentent une végétation basse, d’apparence uniforme. on y trouve des plantes alpines, des plantes pyrénéennes, des reliques glaciaires, et une faune remarquable.
Ces espaces sont en réalité constitués d’une mozaïque de formations végétales (pelouses, landes à genêt purgatif, ensemble de plantes en coussinets, grandes fleurs ou mégaphorbiaies sur sol humide...).

 

Milieux humides

Ils sont souvent mentionnés comme étant hors du commun d’un point de vue floristique, et comme des milieux d’intérêt pour l’accueil de l’avifaune nicheuse et migratoire, et aussi d’une faune discrète et sensible (batraciens, insectes). Ils jouent aussi un rôle dans la gestion de la ressource en eau (zone tampon, réservoir d’eau).

 

Pelouses et landes humides

Cette appellation regroupe les marais et les marécages, des endroits tourbeux (sagnes et narses) et les prairies à joncs.

 

Tourbières

La densité des tourbières est une des plus fortes concentrations de France. _ Les tourbières présentent des paysages remarquables et surprenants : des surfaces en eau plus ou moins importantes, des zones marécageuses, des boisements...

 

 

Eau

Le Cantal est marqué par l’omniprésence de l’eau sous toutes ses formes : eaux courantes (rivières, cascades), eaux dormantes (lacs, zones humides), eaux souterraines (sources).

 

JPEG - 340.6 ko

Lacs de retenue

Les plus importants en surface et en volume, sont les lacs de grands barrages comme Garabit-Grandval, Enchanet, Saint-Etienne-Cantalès, Bort-les-Orgues...

 

Les eaux souterraines

L’importance, la qualité, la vulnérabilité des aquifères sont étroitement liées au contexte géologique. Celui-ci est en grande majorité constitué de roches fissurées et fracturées (roches volcaniques du Massif, granites de la Margeride...).
Mis à part les fonds de vallées (Maronne, Santoire, Cère, Jordanne...) riches en sables et galets alluvionnaires, la capacité de rétention en eau des sols est généralement faible, ce qui se traduit par des aquifères peu productifs en surface, de faibles dimensions et sensibles aux étiages et aux pollutions.

On retrouve dans le département une multitude de sources caractérisées par des débits inégaux, des répercussions rapides des variations de pluviométrie.
 

Collectivités

Prestations proposées par le CPIE: études liées à la réglementation, valorisation et préservation du patrimoine naturel, concertation, médiation, traitement, organisation et interprétation de données...  Lire la suite

Nous contacter

CPIE de Haute Auvergne
Château St-Etienne

15000 Aurillac

 

cpie.haute.auvergne@wanadoo.fr

Téléphone : 04 71 48 49 09

Espace nature Cantal

http://espace-nature.cantal.fr/
crédit photos: CPIE de Haute Auvergne; JM Boulard
Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Association CPIE de Haute Auvergne